Une soixantaine de gendarmes du Cher sont venus dans les Deux-Sèvres soutenir leurs collègues de Bressuire, cibles de violences exacerbées en fin de semaine.

Une soixantaine de gendarmes de l’escadron mobile de Saint-Amand-Montrond (Cher) sont arrivés en renfort à Bressuire, , théâtre depuis la fin juin d’une flambée de violences.

En moins d’un mois, dans cette petite ville de 20.000 habitants, sept gendarmes ont été blessés, dont trois le week-end dernier, lors d’affrontements, selon le commandant Emmanuel Weber de la compagnie de gendarmerie de Bressuire. Dans la nuit de vendredi à samedi, les gendarmes ont été la cible de nombreux projectiles, puis dans celle de samedi à dimanche, une rixe a opposé des jeunes à Valette, un quartier difficile aux pourtours de la ville.